Les vallons du bordelais

Par défaut

Balade bucolique vers Libourne ce samedi,

de château en château par la route des écoliers.

Une bonne salade pour un déjeuner dans sur la terrasse ombragée de David et Randi.

Farniente et jeux de jardins.

Pour le thé, nous allons au château Carbonneaux, vers Pessac.

Promenade dans le parc arboré avec la verrière et la pièce d’eau.

Le domaine appartient à des franco-néo-zellandais depuis 3 générations.

Un bon petit Sauvignon avant de reprendre une autre route vers Lestage, en traversant le pays vert et vallonné de l’Entre-deux-Mers. Encore jolis villages en chemin.

Bordeaux, cité du vin et de l’eau

Par défaut

Mardi nous avons fait des emplettes vers la rue Sainte Catherine… Le mariage prochain d’un cousin et les températures estivales sont l’occasion pour les filles d’essayer robes et shorts affriolants.

Excellent repas dans un petit resto de quartier.

Grande balade dans les rues plus ou moins arborées. Les maisons anciennes et leurs petits balcons forgés y sont bien soignés.

On flâne dans les parcs, la jolie rue Notre-Dame et quais pour revenir place de la Bourse profiter de la fraicheur du Miroir.

Vendredi nous revenons déposer Julie à la gare pour Paris où elle va voir un match de Basket et nous embarquons Maurine pour la suite de la découverte de la ville.

Après une assiette d’huitres au marché des Capucins, suite du repas chez les Tontons, aux pieds du pont de 2013 et de la Cité du Vin de 2016, dans le quartier Bacalan qui est en pleine effervescence, au Nord des Chartrons.

Nous profitons à plein de la visite de la Cité : documentaires magnifiques sur les vignobles du monde, bornes pédagogiques et interactives, scénographies variées, très réussies pour les odeurs et la vie des vins selon les fleuves, visite architecturale commentée, dégustation de Malbec d’Argentine, de rosé de Chypre…

Vue imprenable sur la Garonne depuis le bar à vin perché au 8ème étage.

Difficile de quitter la ville le soir venu ! Nous optons donc pour un dîner à Familia, en musique dans une belle ambiance.

Connaissez-vous la Lamproie ?

Par défaut

Cet animal préhistorique se pêche dans la Dordogne et se mange en sauce (vin rouge et sang !) avec ses poireaux et sa pomme de terre. Curiosité à découvrir à la maison de la Lamproie sur notre longue balade à vélo, et au Melchior à Sainte-Terre où nous en avons dégusté le soir même.

Vidéo reportage pour les curieux et amateurs de belles images :

Notre balade à vélo nous a aussi menés aux chais du Château Trapaud à Saint-Étienne de Lisse avant de grimper la colline de Saint-Emilion pour terminer notre boucle « Entre vignes et Dordogne ».